Une Odyssée gauloise. Parures de femmes à l'origine des premiers échanges entre la Grèce et la Gaule. Catalogue d'exposition, collection AMA

"Une Odyssée gauloise. Parures de femmes à l'origine des premiers échanges entre la Grèce et la Gaule"
Catalogue d'exposition sous la direction de Stéphane Verger et Lionel Pernet.
Collection Archéologie de Montpellier Agglomération AMA 4

Avant la fondation de Marseille par les Phocéens en 600 avant J.-C., le nord-ouest de la Méditerranée était pour les Grecs un terrain d'aventure et d'exploration. Ils y cherchaient des produits rares, comme le cuivre, l'étain, mais aussi l'ambre, qu'ils pensaient créé par les derniers rayons du soleil solidifiés dans l'océan. Ils croyaient aussi trouver les peuples des confins septentrionaux du monde, comme les bienheureux Hyperboréens, et la descendance du Soleil – les Héliades qui, disait-on, pleuraient leur frère Phaéton sur les rives d'un fleuve mythique de ces contrées, l'Éridanos. Cette géographie mythique des confins du monde vers le couchant d'été a laissé quelques traces dans la littérature grecque archaïque.
Elle peut aussi être reconstituée grâce à l'étude d'une série très particulière de vestiges archéologiques distribués largement entre le Centre de la France, le Languedoc, la Sicile, la Grèce et les rives de la Mer Noire. Ces ensembles exceptionnels nous donnent des indications sur les parcours maritimes suivis par les pionniers, mais aussi sur le contexte économique et les conceptions religieuses et mythiques dans lesquelles ces explorations prenaient place.
Ce catalogue, auquel ont participé plus de quarante auteurs, suit le parcours fabuleux de ces objets, la plupart du temps des parures féminines en bronze. Il retrace ces cheminements complexes d'un bout à l'autre du monde connu des Grecs, du cœur de l'Europe celtique et du Caucase jusqu'aux grandes cités grecques de la Méditerranée centrale et occidentale. Organisé en sept chapitres, cet ouvrage aborde non seulement les questions de circulation des bronzes, mais aussi leur usage et raconte comment d'objets de parures, certains bijoux gaulois sont entrés dans les pratiques rituelles et magiques des Grecs.
Éditions Errance, avril 2013
Prix de vente : 35€