Exposition « Les objets racontent Lattara » : à la découverte des premiers habitants de Lattes au musée archéologique de Lattes

Du 16 octobre 2010 au 30 avril 2011, le site archéologique Lattara, musée Henri Prades de Montpellier Agglomération présente une perception renouvelée de l'agglomération antique de Lattara et de ses environs.

 

Affiche Expo Les objets racontent Lattara 2010

Proposée en partenariat avec l’Institut National de Recherches d’Archéologies Préventives (INRAP) et le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), cette exposition temporaire permet d’appréhender l’histoire d’un site fréquenté pendant plus de 700 ans par les Gaulois, les Etrusques, les Grecs et les Romains, entre la fin du VIe siècle avant J.-C. et le début du IIIe siècle après J.-C.
Jusqu’au 3 octobre, le site archéologique Lattara, musée Henri Prades a accueilli l’exposition temporaire « Véra d’Or », dans le cadre de la grande manifestation d’art contemporain « Casanova Forever », initiée par la Région Languedoc-Roussillon et pilotée par le Fonds Régional d’Art Contemporain. En lui faisant succéder une exposition d’archéologie, le musée de Montpellier Agglomération poursuit sa politique de diversification des points de vue et de mise en dialogue de propositions scientifiques et artistiques des plus actuelles.
Un site de toute première importance, unique au sud de la France
Au carrefour des cultures antiques, Lattara, ancien port de commerce lagunaire, est l’un des seuls sites à pouvoir témoigner de quatre grandes civilisations successives. Lorsque, vers 500 avant J.-C., les Etrusques arrivent sur les rives de l’actuel étang du Méjean, le site de la future Lattara n’est qu’une plage très anciennement occupée au Néolithique (4 000 av J.-C.).
Sur ce terrain vierge, les colonisateurs érigent une fortification de 700 mètres de long, enserrant des maisons bâties en pierre et en briques crues. Très vite, Lattara devient le troisième port de la région, derrière Marseille et Ampurias (Espagne).
Mais en 475 avant J.-C., les Grecs de Massalia s’emparent de la ville. Ils chassent les Etrusques tout en laissant les Gaulois, qui se tenaient jusqu’alors en dehors des remparts, occuper Lattara. à la fin du IIe siècle avant J.-C., les Romains prennent le contrôle de la région jusqu’à l’abandon du port au IIIe siècle après J.-C., complétant la riche histoire de ce site. Les dizaines de milliers d’objets récoltés lors des fouilles, réalisées entre 1963 et 1983, sur le site archéologique mitoyen au musée constituent l’essentiel des collections du musée de site ouvert en 1986.
Une exposition inédite
La nouvelle exposition temporaire « Les objets racontent Lattara » renouvelle la vision de ce qu’a pu être la cité antique de Lattara. Les pièces présentées, tour à tour anodines, exceptionnelles et fondamentales pour la compréhension du site, proposent une vision toujours plus précise des résultats de ce qui a été extrait depuis près de 50 ans des fouilles, sur le site archéologique mitoyen au musée et sur les pays lagunaires (Port Ariane, site de la Céréide à la limite des communes de Montpellier et Lattes, et aux alentours de la Lironde).
Des pièces inédites et restaurées sont présentées aux visiteurs. Aux côtés d’une statue de guerrier restaurée, d’une mosaïque découverte en 1968 et jamais montrée à Lattes, de trésors monétaires grecs et gaulois en argent, d’une céramique étrusque et de nombreux autres objets, le public découvrira une maquette de la ville et la reconstitution d’une maison en terre des années 200 avant J.-C.
Une aventure humaine
Débutées en 1963, les fouilles archéologiques du comptoir méditerranéen de Lattara ont mis à jour de nombreux vestiges d’une activité cosmopolite et variée : remparts, maisons, rues, structures portuaires, nécropole,.... Depuis plus de 45 ans, des équipes d’archéologues se relayent pour mettre à jour des témoignages concrets et qui parlent à tous de la vie de ceux qui ont précédé les actuels habitants de l’Agglomération de Montpellier.
Avec « Les objets racontent Lattara », le musée offre aux yeux du public une extraordinaire aventure humaine, des résultats des premières découvertes des années 1960 et 1970 faites par Henri Prades et le Groupe archéologique Painlevé, aux plus récentes de l’archéologie préventive, en passant par les 27 années de fouilles du CNRS.
6 conférences pour connaître Lattara
Un cycle de 6 conférences, données par des spécialistes, viendra enrichir l’exposition. Rendez-vous une fois par mois, à 18h30, dans l’auditorium du site archéologique Lattara, musée Henri Prades, à l’exception de la conférence de février, réalisée en partenariat avec le cycle Art’chéo qui se déroule au musée Fabre de Montpellier Aggloméation.
• Jeudi 18 novembre 2010
« Les fouilles de l’Inrap à La Cougourlude, premier bilan » - Isabelle Daveau, archéologue
responsable d’opération, Inrap.
• Jeudi 18 décembre 2010
« Lattara entre terres et eaux ; évolution du paysage autour de Lattes depuis 3 000 ans » - Christophe Jorda, géomorphologue, Inrap.
• Jeudi 27 janvier 2011
« Les usages du bois et l’environnement forestier de Lattara » - Lucie Chabal, chargée de recherche, CNRS, UMR 5140 Archéologie des sociétés méditerranéennes.
• Mercredi 16 février 2011
« Huile, vin et farine chez les Gaulois : techniques de transformation des produits agricoles » dans le cadre du cycle Art’Chéo à l’Auditorium du musée Fabre de Montpellier Agglomération - Dominique Garcia, directeur du centre Camille Julian, professeur à l’université de Provence.
• Jeudi 17 mars 2011
« La pêche et les poissons à Lattara » - Gaël Piques, chargé de recherche, CNRS, UMR 5140 Archéologie des sociétés méditerranéennes.
• Jeudi 21 avril 2011
« Lattara : des animaux dans la ville » - Armelle Gardeisen, chargée de recherche, CNRS, UMR 5140 Archéologie des sociétés méditerranéennes.
Des animations pour se replonger dans l’ambiance antique
• Dimanche 13 février 2011, de 14h30 à 18h30
Dégustation de vins de l’Agglomération de Montpellier Le site archéologique Lattara, musée Henri Prades de Montpellier Agglomération, donne rendez-vous au public pour déguster des vins des domaines du Clos d’Isidore à Murviel lès Montpellier, de la Croix de Saint-Julien à
Cournonsec, et de la Prose à Pignan.
• Vendredi 18 mars 2011, à partir de 18h30
Concert de percussions. En partenariat avec le Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier Agglomération, les percussions s’invitent dans les salles d’exposition du musée.
• Samedi 9 et dimanche 10 avril 2011, de 14h à 18h30
Weekend de reconstitutions archéologiques Le musée se replonge dans l’ambiance antique, avec des reconstitutions archéologiques et des démonstrations d’artisanat autour des objets issus de l’exposition : mosaïque, cordage, forge...
Des visites guidées sont également prévues pour les adultes ou les scolaires, sur réservation préalable.
Les ateliers pédagogiques
Le musée organise des ateliers pédagogiques, sur réservation préalable, pour les groupes et les particuliers.
• Scolaires : du lundi au vendredi,
• Centres aérés : les mercredis et pendant les vacances scolaires,
• Enfants à titre individuel : les 1ers mercredi du mois et pendant les vacances scolaires.
Tarifs
• 2,30€ par enfants pour les écoles, centres aérés et particuliers de Montpellier Agglomération ;
• 3€ par enfants pour les écoles, centres aérés et particuliers extérieurs à l’Agglomération.
Au programme
• Initiation à la mosaïque de Lattara ;
• Initiation aux décors peints muraux antiques ;
• Initiation au tissage gaulois ;
• Initiation à la fabrication de lampes à huiles antiques ;
• Reproduction d’une petite amphore étrusque, massaliote ou gauloise ;
• Reproduction d’une fibule gallo-romaine de Lattara.