Les fouilles

Le site archéologique de Lattes (l'antique Lattara, fondée dans la seconde moitié du VIe siècle avant notre ère) est situé en bordure d'un étang littoral à deux kilomètres de la Méditerranée. L'habitat, précocement ouvert aux influences étrusques et helléniques, reste important à l'époque romaine, jusqu'à la fin du IIe siècle.

LE CHANTIER ÉCOLE INTERNATIONAL D'ARCHÉOLOGIE DE LATTES
Il a été créé en 1986 à l'initiative de la Sous-Direction de l'Archéologie (Ministère de la Culture). Géré par l'Unité de Fouilles et de Recherches Archéologiques de Lattes, sous la direction de Pierre Garmy (conservateur du patrimoine) et Eric Gailledrat (chargé de recherche), il délivre une formation pratique destinée aux futurs professionnels de l'archéologie : une expérience sur un terrain en activité, un lien avec la réflexion méthodologique et l'amélioration des techniques de recherche et d'exploitation des données...

UNE FORMATION QUALIFIANTE POUR LES ÉTUDIANTS, LES ENSEIGNANTS ET LES CONSERVATEURS
Cette formation s'adresse donc en priorité aux étudiants des filières classiques d'histoire et d'archéologie, ainsi qu'aux étudiants des masters archéologie et/ou patrimoine qui souhaitent prendre une part active à l'archéologie de terrain : futurs chercheurs, techniciens ou contractuels mais également enseignants ou conservateurs. Le chantier accueille chaque année plusieurs dizaines d'élèves durant les deux stages de fouilles organisés sur le site.
Les axes de formation prioritaires sont étroitement liés au déroulement d'un grand chantier archéologique : organisation d'une fouille en contexte urbain, techniques d'enregistrement et de gestion des données de fouille, étude du paléo-environnement, traitement et enregistrement des mobiliers, prise en compte des données en vue du rapport de synthèse... Il s'agit d'un large champ d'application de notions théoriques et pratiques qui permet à chacun d'accroître ses connaissances et son expérience dans le cadre d'un chantier aux moyens diversifiés et géré par une équipe pluridisciplinaire présente sur le terrain.
En complément des activités de terrain et des travaux pratiques sont prévues des interventions sous forme de séminaires, sur des thèmes plus larges, animés par des spécialistes. En fin de stage sera délivré un certificat de participation.

LES TRAVAUX DE TERRAIN ET DE LABORATOIRE
Les travaux de terrain ont été répartis en plusieurs équipes de fouille sur un quartier du site de Lattara : relevé graphiques et photographiques, prélèvements, application du système d'enregistrement SYSLAT ... Les travaux de laboratoire sont dirigés par l'UMR 5140 du CNRS pour le traitement du mobilier, classement, typologie, traitement des prélèvements environnementaux.
Tous les deux jours, à raison d'une heure trente par séance, les stagiaires pourront assister à des ateliers qui aborderont les différentes techniques de traitement des données archéologiques : enregistrement et stratigraphie (SYSLAT), archéozoologie, carpologie, anthracologie, céramologie, ichtyologie, conservation et stabilisation des mobiliers, etc...

Rapports de fouille 2011, 2012, 2013.
 

LATTES, 2600 ANS D'HISTOIRE